Sécurisation de la dépose scolaire : découvrez les nouvelles règles en vigueur au 1er septembre 2018

Attention, à compter de la rentrée 2018, les règles d’arrêt et de stationnement route de Marestaing sont modifiées.

 

Historique : d’une demande de règlementation en 2013 à un projet global d’aménagement et de sécurisation en 2017

 

Depuis de nombreuses années, les instituteurs et parents d’élèves soulevaient le problème d’engorgement et de « pagaille » devant l’école lors de la dépose scolaire le matin et de la « reprise » le soir. On en trouve des traces dans les conseils d’école de 2013 et 2014.

Une pré-étude a ainsi été réalisée en 2012 par le Conseil de l’architecture et de l’environnement (CAUE) du Gers. Elle met en évidence la nécessité d’avoir un véritable « projet urbain » global : aspects sécurité, mais aussi circulations piétonnes, accessibilité aux personnes handicapés, valorisation esthétique et paysagère, gestion écologique, etc. : le Conseil départemental du Gers, gestionnaire de la voirie a été sollicité après l’installation de la nouvelle équipe municipale, dès septembre 2014 (réunion de terrain). Rapidement, celui-ci informe la mairie qu’il n’exécuterait pas les travaux, car la RD 257 répond à leurs cahiers des charges.

 

Après une consultation publique (année 2015) et avoir retenu un maitre d’œuvre (le cabinet de géomètre Julien Perez), le conseil municipal lance les études d’avant-projet début 2016. La mairie réalise ensuite courant 2016 les travaux préalables : démolition du poste moyenne tension des Thuyas et enfouissement des lignes en entrée de bourg (côté Vival)

L’avant-projet est présenté en janvier 2017 lors de la cérémonie des vœux, après un an de travail avec les services du Conseil départemental du Gers. Après de nouveaux allers / retours, le projet est scindé en 2 (tranche n°1 : RD 39 ; tranche n°2 : RD 257 devant l’école) et validé en juin 2017 par la préfecture.

Le 30 octobre 2017, le Conseil départemental du Gers attribue 5% de financement à la commune pour la tranche 1 (RD 39) et ne se prononce pas sur la RD 257 (devant l’école). Ce projet global reste donc bloqué à ce stade, en l’absence d’un financement plus important du Conseil départemental du Gers.

 

 

Sécurisation de la dépose scolaire :

 

Aussi, dans l’attente d’une solution durable, le conseil municipal a décidé le 23 mai 2018 de réaménager pendant l’été (sous réserves de chantiers plus urgents) la dépose devant l’école et la mairie et de créer 5 places « zone bleue » le long de la cour primaire et de la cuisine : pourront stationner 30 min les conducteurs ayant le disque règlementaire (et pas uniquement les parents d’élèves).

L’objectif est ainsi d’être opérationnel pour la rentrée.

Les parents d’élèves ont reçu fin juin un disque dans le cartable (1 disque par famille).

D’autres disques sont gracieusement disponibles, dans la limite des stocks, auprès des commerçants (mais pas en mairie, afin d’inciter les usagers à aller dans les commerces locaux) : Boulangerie, Vival, ferme du Choucou et garage Ortolan.

Le stationnement le long de la haie et devant le gymnase des Thuyas sera toujours autorisé, l’arrêt (même 10 sec.) et le stationnement sur l’emplacement du bus, la place PMR ou sur le trottoir seront toujours INTERDITS.

IMG_0812_BD

Notre agent Régis Dartigues réalise la peinture de la zone – juillet 2018

 

Questions / réponses :

 

À quoi sert une zone bleue ?

Elle oblige à la rotation des véhicules et facilite ainsi la dépose scolaire.

Schema-zone-bleue-web

 

Pourquoi la Municipalité a-t-elle choisi la création d’une zone bleue ?

Il s’agit d’une solution provisoire (dans l’attente de la réalisation du projet global).

7 scénarios ont été étudiés par le conseil municipal le 23 mai 2018, suite à une réunion de terrain associant :

  • les services du conseil départemental du Gers (RD 257) ;
  • les services du conseil régional Occitanie (qui gère désormais les transports scolaires) ;
  • la gendarmerie de Gimont ;
  • le président de l’association des parents d’élèves ;
  • le directeur d’école ;
  • et les services de l’État (Direction départementale des territoires ou DDT).

La solution retenue est la plus sure pour les parents d’élèves (descente côté école) et celle qui modifie le moins les habitudes de stationnement.

 

Comment sait-on que l’on se trouve en zone bleue ?

La zone bleue est matérialisée par des panneaux d’entrée et sortie et par un marquage au sol.

Panneau d’entrée de zone :

Panneau-entrée Panneau de sortie de zone : Panneau-sortie

 

Quelle est la durée maximum d’arrêt ?

30 min

 

Comment utiliser le disque ?

Depuis 2012, il est obligatoire d’utiliser le disque homologué européen.

Le disque doit être positionné sur la face interne du pare-brise à l’avant du véhicule.

L’automobiliste doit indiquer sur le disque son heure d’arrivée (c’est-à-dire l’heure à laquelle il se gare). Par exemple, un automobiliste se garant à 8h50 indique 8h50 sur le disque (marques toutes les 10 min). Il peut stationner jusqu’à 9h20.

 

Quels véhicules sont concernés ?

Tous les véhicules 4 roues. Seules les Personnes à Mobilité Réduite peuvent stationner sur une zone bleue de façon illimitée.

 

Peut-on utiliser un disque autre que celui remis par la mairie ?

Oui, si celui-ci correspond au modèle officiel.

 

Où se procurer le disque de stationnement ?

Le disque est disponible gratuitement auprès des commerces de Monferran-Savès (boulangerie, Vival, garage Ortolan et restaurant du Choucou), dans la limite des stocks disponibles.

Le disque est également disponible à l’achat dans les magasins spécialisés ou sur internet.

 

Pourquoi est-il désormais interdit de s’arrêter le long de la haie entre le gymnase des Thuyas et l’entrée du lotissement St Roch ?

Désormais, la chaussé n’est plus assez large puisqu’il y’a les places « zone bleue » côté école.

 

Pourquoi ne peut-on pas s’arrêter quelques instants à côté du passage piéton ?

Parce que les voitures cachent les enfants. Un accident peut arriver très rapidement. Début juillet, juste avant la fin de l’année scolaire, un enfant de 3 ans a été ainsi renversé sur un passage piéton devant l’école de Castelginest, dans la banlieue nord de Toulouse. Il est miraculeusement sain et sauf.

 

Que coûtera l’absence de disque, un disque mal placé, ou le dépassement du temps autorisé ?

Une contravention de de 35 euros, amende forfaitaire, imposée et encaissée par l’État. Elle est majorée à 75 euros en l’absence de paiement sous 45 jours.

 

Que coûtera un arrêt, même de moins d’une minute, sur l’emplacement du bus, la place réservée aux handicapés, le passage piéton, devant un accès, ou sur le trottoir ?

Une contravention de de 135 euros, amende forfaitaire, imposée et encaissée par l’État.